12 février 2009

CHRISTIAN MARTINCOURT ou la peinture décorative comme don .

(DON : Lat : donnum : 1 - Qualité naturelle 2- action de donner 3- chose donnée) Le parcours d’un FORMATEUR. Des grands décors monarchiques aux compositions élaborées lors de l’émergence du nouveau Paris du second Empire, la peinture à toujours été associée à l’architecture. Les peintres, sculpteurs, compagnons ou artisans, ont travaillé de génération en génération, affinant leurs savoir faire ,transmettant les techniques ,renouvelant au gré des engouements et modes, les traditionnelles factures des décorations qui nous... [Lire la suite]
Posté par amaury hutt à 22:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

17 janvier 2009

Un peintre à paris

Rue de Grenelle à l’angle de la rue Saint Guillaume, derrière d’imposantes grilles donnant sur la rue ,très discrètement travaille un peintre décorateur. Les soirs d’automne, une lumière jaune éclaire l’interstice de lourds rideaux bleu nuit, il n’est pas rare de voir certain passant regarder au travers des fenêtres, le front collé aux grilles…certaines japonaises ont ramenée de savoureux clichés d’un intérieur typique d’atelier parisien . La cour de l’immeuble qui a gardé ses anciennes écuries se voit paysagé par un beau figuier... [Lire la suite]
Posté par amaury hutt à 14:55 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
17 janvier 2009

EKATERINBOURG….. Martyrologue Passé et Présent

Nous repartons travailler à Ekat city. La ville est sous la neige . Avec une population de 1 371 000 habitants en 1992, Ekaterinbourg (Sverdlovsk de 1924 à la chute du régime communiste) est la plus peuplée des villes ouraliennes et la quatrième ville de la fédération de Russie. Au début du XIXe siècle, Ekaterinbourg rivalisa avec Perm pour la prééminence dans l'Oural ; si elle l'a emporté sur sa rivale traditionnelle, sa primauté est à son tour menacée par la croissance très rapide de Tcheliabinsk. Ekaterinbourg a été créée... [Lire la suite]
Posté par amaury hutt à 14:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
29 décembre 2008

Les décors peints de la Païva redécouverts

L’hôtel de la Païva des Champs Elysée sort de sa gangue de fumées, de goudrons, de suies noirâtres qui recouvraient les peintures décoratives d’une uniforme patine naturelle et protectrice. Pendant des années, les fumées des lampes à pétrole et au gaz, les pipes et cigares, les poussières grasses des émanations corporelles, des salissures naturelles emmenées par l’air chaud ont fait disparaître les couleurs et les motifs peints, des plafonds, des corniches puis, petit à petit des murs. Transformé en restaurant, en Cercle,... [Lire la suite]
Posté par amaury hutt à 11:11 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :